Haut
Bas

Starlink !!60 satellites à la queue leu leu

Plus d'informations
31 Mai 2019 14:55 #1 par astroraoul
Réponse de astroraoul sur le sujet Starlink !!60 satellites à la queue leu leu
Il y a de nombreux commentaires sur ce lancement et le futur !
60 satellites d'un coup, des milliers prévus en orbite basse...Beaucoup de pollution semble-t-il....
Mais...
D'abord, on remarque des flares (moins forts qu'Iridium qui a terminé les siens), alignés...C'est bien moins que les avions avec leurs traînées de condensation.
Les satellites seraient plus nombreux dans le ciel que les étoiles visibles ? N'oublions pas que les satellites ne sont visibles que si les observateurs sont dans la nuit et les satellites encore éclairés par le Soleil (les satellites entrent dans l'ombre de la Terre et ne sont plus visibles).
Les satellites affecteraient les photos des objets célestes? Il existe des traitements pour les effacer. Les temps de pauses vont diminuer avec l'accroissement de la sensibilité des capteurs (on fait plus de pauses plus courtes, ce qui réduit les risques de pollutions par leurs passages).
Les satellites en orbite basse, durent moins longtemps que s'ils étaient plus élevés. Ils sont conçus pour freiner et être détruits dans l'atmosphère de manière contrôlée, après leur usage. Ils vont couvrir la Terre et permettre la transmission plus rapide, moins chère de l'information.
Ces satellites sont eux-mêmes moins chers que leurs prédécesseurs (puisque le premier étage de leur lanceur est réutilisable) et ceci permet à ,des sociétés privées d'entrer dans la cour des grands.
Les flares intriguent la population qui se met à s'intéresser aux choses du ciel, à poser des questions, ce qui est bon pour les clubs d'astronomes amateurs.
SpaceX révolutionne l'accès à l'espace, innove, prend des risques, inspire les passionnés.
Avant d'avoir reçu des subsides de la NASA, SpaceX a dû prouver qu'elle pouvait par elle-même, sans la moindre aide publique, lancer une charge dans l'espace, ce qu'elle a fait en septembre 2008 avec Falcon 1.
Enfin, on constate qu'il est possible de sérieusement réduire les coûts des lancements dans l'espace! D'autres s'y mettront. Il faut du temps.
L'ESA a pour le moment raté le coche du lanceur réutilisable.
Je ne crois pas qu'il faille se plaindre de ces évolutions et révolutions. La pollution lumineuse (contrôlable) et la météo 'indépendante de notre volonté) affectent bien plus les observations.
Un jour, peut-être, (enfin, plutôt une nuit), nous parviendrons à photographier, voire filmer, un engin habité se dirigeant vers la Lune...Et nous rêverons de ce que nos ambassadeurs vivront là-bas, loin, et du spectacle qui s'offrira à leurs yeux.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
25 Mai 2019 08:44 - 25 Mai 2019 08:44 #2 par astroraoul
Dernière édition: 25 Mai 2019 08:44 par astroraoul.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.736 secondes